Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Accueil
Revenir à la liste des spécialités

Gériatrie

Référent(s) de cette spécialité


Margaux BAQUE

Johanne POISSON

 

Mot des référents

Cher(e)s futurs collègues  

Dans le cadre de la réforme sur le troisième cycle des études médicales, la gériatrie devient accessible via un DES à partir de novembre 2017. Après avoir discuté avec de nombreux étudiants et collègues, il apparaît que notre spécialité est encore mal connue et qu’elle est souffre d’un certain nombre de préjugés.

Combien de fois avons-nous entendu « tu es en gériatrie ? Tu n’as pas eu le choix…. ? » ou encore « il en faut du courage, ça a l’air si triste !!! » .

Alors sortons de ces préjugés car non seulement la gériatrie est une spécialité GENIALE, tant sur le plan humain que médical et scientifique, mais c’est aussi une jeune spécialité en plein essor où de nombreuses opportunités s’offriront à ceux qui nous rejoindront !!! Nous allons vous donner des informations claires sur ce qu’est le métier de gériatre, quelles sont les possibilités de poste et de lieu d’exercice.    

 

1. Qu’est ce que la gériatrie  

La gériatrie est par définition la médecine du sujet âgé. Mais qu’est ce donc qu’un patient âgé ?? C’est un patient (généralement 75ans et plus mais parfois moins) qui a la particularité d’avoir plusieurs comorbidités avec le plus souvent une menace de perte d’autonomie. Il est donc fragile et souvent sujet à des décompensation en cascade (une décompensation en entraine une autre, c’est un vrai cercle vicieux). C’est surtout un patient qui a un long vécu, riche d’expériences souvent difficiles voire dramatiques, et qu’il convient de respecter et de comprendre avant de l’aider, sans maternage stupide ni déshumanisation.

Le rôle du médecin gériatre est de prévenir ou d’intervenir rapidement pour casser ce cercle vicieux. C’est à dire prendre en charge la décompensation, en tenant compte de l’ensemble des comorbidités, de l’état cognitif et de l’état fonctionnel du patient. C’est dire combien nous attachons un prix à former de bons cliniciens. Plus que de prolonger la vie à tout prix, le gériatre a pour mission de ramener le patient à son état antérieur++ en préservant la meilleure qualité de vie. Une vraie belle mission (mais pas impossible du tout). Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer le taux de mortalité dans les services de gériatrie aigue sont assez faibles (<10%). En gros votre (future) mission si vous l’acceptez est de faire rentrer votre patient dans son lieu de vie dans de bonnes conditions et de le tenir le plus loin possible de l’hôpital.  

 

Pourquoi la gériatrie est passionnante ?  

a. Médicalement parlant, c’est probablement la spécialité la plus variée qui soit, tant sur les diagnostics que sur la prise en charge ;

b. Socialement parlant vous serrez amenez à interagir avec de nombreux partenaires : collègues d’autres spécialités, médecins traitant, IDE, aide soignante, kinésithérapeutes, orthophonistes, assistante sociale, familles etc… Certaines spécialités ont compris l’intérêt de la gériatrie dans l’évaluation et la prise en charge de ces patients, comme la réanimation, l’oncologie, la chirurgie. Et ces approches communes qui deviennent la référence de la prise  en charge de ces patients, sont en plein essor et d’une grande richesse pour progresser.

c. Humainement parlant, n’oubliez pas que les patients âgés ont une très longue histoire de vie, beaucoup de choses à nous apprendre sur nous et le monde qui nous entoure. C’est une véritable aventure humaine.

d. Cette spécialité est toujours en développement avec l’ouverture de nouvelles structures et de nouvelles spécialités, une recherche scientifique en plein boom !!    

 

2. Les lieux d’exercice  

Etre gériatre ne veut pas dire être cantonné au CHU ou en maison de retraite. Les possibilités sont nombreuses !!  

-          Les structures : La gériatrie s’exerce aussi bien dans les hôpitaux publics (CHU, CHG) que dans les cliniques privées qui recrutent de plus en plus de gériatres (nous recevons régulièrement des offres d’emploi de toute la France envoyées par des recruteurs). En revanche l’exercice libéral en cabinet de ville reste encore anecdotique Voici les exemples de structures dans lesquels vous pourriez travailler :

·         Unité de gériatrie aigue : ce que vous connaissez probablement le plus, lieu de formation des internes, c’est là que sont orientés les patients à la phase aigue de leur décompensation, en lien essentiellement avec la médecine de ville, les services d’accueil des urgences ou de réanimation.

·         Soins de Suite et réadaptation (SSR) : lieu de formation des internes, moins bien connus de jeunes, ce sont des structures dédiées à la rééducation des patients avant leur retour à domicile, à la reprise d’autonomie, et au cadrage des comorbidités après la phase aiguë. Les  services de SSR sont essentiels au parcours de soins des patients après un séjour en UGA, une chirurgie ou tout évènement déstabilisant.

·         Unités périopératoires gériatriques : services dédiés à la prise en charge des patients en pré et post-opératoire de chirurgie, ces centres se développent de plus en plus !!

·         Activité ambulatoire, comprenant la consultation et l’hôpital de jour : activité très variée d’évaluation évaluation mémoire, onco-gériatrie (pour réaliser la chimiothérapie notamment), évaluation du patient chuteur etc… La particularité de ces évaluations est qu’elles se font chez des patients souvent polypathologiques rarement évalués dans d’autres circuits, rendant l’analyse plus complexe et intéressante ;

·         Equipe mobile : soit en intra-hospitalier, pour donner des avis et aider nos collègues d’autres spécialités, soit en ville-hôpital, en faisant le lien avec les médecins traitants ;

·         Soins de longue durée : lieu de vie des patients âgés nécessitant une surveillance médicale rapprochée, trop malades pour aller en EHPAD.

·         EHPAD : lieu de vie de personnes âgées ne nécessitant pas de surveillance médicale rapprochée.

·         Accueil de jour : prise en charge du patient dément à travers des activités diverses (sport, sophrologie, art etc.…). Ces structures se trouvent en ville.

·         Centres de psychogériatrie (s’occupent des patients âgés atteints de démence avec troubles du comportement ou des patients ayant des pathologies psychiatriques « vieillies »

·         Centres pénitenciers (et oui là bas aussi il y a des gens âgés !!)

·         Et toutes les structures qu’il reste encore à créer !!!  

 

-          Les spécialités :

La gériatrie est avant tout une médecine centrée sur le patient et sa globalité, sa polypathologie, et non pas sur une pathologie. Donc la plupart des gériatres font de tout en gériatrie, et certains développent des compétences plus pointues, dans certains domaines :

·         Neurogériatrie pour la prise en charge des troubles cognitifs ;

·         Psychogériatrie pour la prise en charge des troubles du comportement et des pathologies psychiatriques ;

·         Oncogériatrie pour la prise en charge oncologique des patients en lien avec les oncologues ;

·         Médecine palliative : pour l’accompagnement de fin de vie. D’autres spécialités sont en cours de développement, comme l’orthogériatrie, la cardiogériatrie, la réagériatrie etc… Ce développement, actuellement en plein essor, répond à des besoins des autres spécialités, qui se trouvent en difficulté pour gérer la complexité de patients de plus en plus comorbides, vulnérables et à risque de perte d’autonomie.  

 

3. La recherche scientifique (pour ceux que ça intéresse)  

L’impact de l’âge, du vieillissement, et ses conséquences lors d’une agression pour y faire face est souvent encore mal connu. Il représente pourtant un enjeu majeur, car la population vieillit, les patients aussi, et la règle est déjà la polypathologie chez les patients âgés pris en charge pour une situation médicale ou chirurgicale aiguë. Pourquoi mon patient âgé a-t-il moins de capacité à affronter la même pneumonie qu’un sujet plus jeune. Que sont les acteurs essentiels de sa survie (immunité ? nutrition ? cardiovasculaire ?) et de sa récupération (muscle ? cognition ?) ? C’est notre mission de progresser vers une meilleure compréhension physiopathologique, et donc vers une meilleure évaluation de l’état de santé du patient, pour mettre en place des études d’interventions dans cette population complexe souvent exclue des grandes études. Vous le voyez, il y a de la place pour ceux qui se posent des questions et veulent faire progresser les choses. Pourtant la recherche est déjà en plein essor, en voici quelques exemples : :

·         Epidémiologie

·         Biologie du vieillissement (sur modèle murin ou cellulaire)  ===> génétique, immunologie, système cardio-vasculaire, système neurologique (savez vous qu’il existe des modèles de souris atteintes de maladie d’Alzheimer ou de Parkinson ??)

·         Médicaments : leur bénéfice et le risque iatrogène ;

·         E-medecine : utilisation et développement des biotechnologies adaptées aux personnes âgées  

 

4. Ce qu’apporte la réforme à la spécialité  

Nous nous sommes battus pour devenir une spécialité à part entière. Nous nous battrons pour former au mieux ceux d’entre vous qui nous rejoindront. D’abord pour devenir de très bons cliniciens, ensuite pour apprendre à défendre nos patients et notre spécialité contre les préjugés. Enfin, pour ceux que cela intéresse, pour devenir de bons enseignants et parfois de futurs chercheurs. Tout est prêt pour votre arrivée !!! Maquette de stage au cours de l’internat, programme de cours et de formation, tutorat personnalisé, possibilité de faire un master 2  etc… Aucune inquiétude pour les postes à l’avenir, il y a pour l’instant plus de postes que de demandes. Et les besoins ne feront qu’augmenter.  

En conclusion, la gériatrie est une spécialité passionnante et extrêmement variée de par les pathologies et les structures d’exercice. C’est aussi une spécialité en plein essor ou il reste encore beaucoup de chose à faire pour améliorer la prise en charge de nos aînés.  Alors n’hésitez plus ! Lancez vous ! Vous ne le regretterez pas !!  

 

Gériatriquement votre

 

Coordonateur du DES et coordonnées

Pr Jacques Boddaert, UPMC Paris 6, Service de Gériatrie, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 47-83 Bd de l'hôpital, Paris.  

Mail : jacques.boddaert@psl.aphp.fr
Tel: + 33 1 42164117
Fax:+ 33 1 42160626

Pr Eric Pautas, UPMC Paris 6, Service de Gériatre, Hôpital Charles Foix, 7, Avenue de la République, Ivry sur Seine.

Mail : eric.pautas@cfx.ap-hop-paris.fr

Tel : +33 1 49 59 46 55

 

Maquette du DES

Les étudiants ayant accédé au troisième cycle des études de médecine à compter de l’année universitaire 2017-2018 s’inscrivent à l’un des diplômes d’études spécialisées (DES) dont la liste est fixée en annexe I du présent arrêté : http://www.sihp.fr/PDF/Arrete_du_21_avril_2017_maquettes_et_liste_des_diplomes_et_des_options_et_formations_specialisees_transversales.pdf

 

A PARTIR DE LA REFORME - NOVEMBRE 2017

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE GERIATRIE

SOCLE

·         1 stage en gériatrie ayant une activité de court-séjour gériatrique


·         1 stage en médecine d’urgence, en médecine interne et immunologie clinique, en médecine cardiovasculaire, en pneumologie, en neurologie ou en rhumatologie  

APPROFONDISSEMENT

·        1 stage en gériatrie ayant une activité de court-séjour gériatrique


·        1 stage ayant une activité en soins de suite et de réadaptation –

·        2 stages libres en médecine interne et immunologie clinique, en médecine cardiovasculaire, en pneumologie, en neurologie, en médecine intensive et de réanimation ou en rhumatologie, oncologie après accord du coordonnateur local.

CONSOLIDATION

·        1 stage d’un an ou deux stages

 

 

 

 

AVANT LA REFORME

-DES permettant d’accéder au DESC :

 

Ils sont nombreux !!

Cardiologie et maladies vasculaires       

Endocrinologie et métabolisme  

Gastro-entérologie et hépatologie

Dermatologie et vénéréologie

Hématologie

Médecine générale

Médecine interne

Médecine physique et de réadaptation

Néphrologie

Neurologie

Oncologie 

Pneumologie

Psychiatrie

Rhumatologie

Santé publique et médecine sociale

 

-DESC de type 2

Le DESC de gériatrie est un DESC de type 2 c’est-à-dire qu’il est qualifiant. Autrement dit lors de l’inscription à l’ordre des médecins il faudra choisir comme spécialité soit le DESC (gériatrie) soit le DES d’origine (médecine générale par exemple). Ce choix n’est pas définitif puisque l’on peut changer de spécialité à tout moment.

 

-Formation pratique

Il faut réaliser obligatoirement 3 semestres dans un service de gériatrie agréé dont :

 

-Formation théorique (volume horaire d’environ 200h)

 

Le programme des cours sera prochainement disponible.

 

Stages ouverts et budgétés

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix

Mise à jour à chaque semestre.

 

 

Nouveaux stages ouverts dans l'année

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix

Mise à jour à chaque semestre.

 

Agenda des cours de DES

Le programme des cours disponible sur le site : descgeriatrie-idf.fr (pour certaines sections, mot de passe à demander au coordinateur du DESC ou à l'interne référent).

 

Problèmes rencontrés dans la spécialité

N’hésitez pas à nous faire remonter les informations : internes.geriatrie.idf@gmail.com

 

Liens vers les associations Nationales et Parisiennes

DESC de gériatrie d'Ile-De-France : descgeriatrie-idf.fr

Société Française de Gériatrie et de Gérontologie, http://www.sfgg.fr

Association nationale des jeunes gériatres hospitaliers, http://www.ajgh.fr

 

 

Revenir à la liste des spécialités

 

Accès Rapides
Nos Partenaires