Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Accueil
Revenir à la liste des spécialités

Médecine légale et expertises médicales

Référent(s) de cette spécialité

 

Mot des référents

Nous recherchons actuellement un référent pour cette spécialité, n'hésitez pas à nous contacter à sihp@sihp.fr pour le devenir ou simplement pour obtenir plus d'informations.

 

La médecine légale comporte deux grands domaines : la médecine légale du vivant et la thanatologie. La médecine légale du vivant regroupe notamment l’activité en unité médico-judicaire (examens des personnes victimes de violences physiques ou sexuelles, examens des personnes en garde à vue), la psychiatrie légale, la médecine pénitentiaire etc. La thanatologie englobe les levées de corps et les autopsies. Mais il existe de nombreux domaines interagissant avec la médecine légale : la biologie (toxicologie, identification génétique), l’éthique, l’addictologie en sont quelques exemples.

La médecine légale est singulière par son approche multidisciplinaire (collaboration avec les radiologues, anatomopathologistes, anthropologues, odontologues, biologistes, psychiatres etc.), mais également par la diversité des modes d’exercices possibles. Dans tous les cas, le médecin légiste coopère étroitement avec le monde judiciaire (policiers, magistrats, experts judiciaires).

La création du DES de médecine légale et expertises médicales va permettre d’uniformiser l’enseignement de la spécialité au niveau national. La formation théorique sera variée, intégrant les bases de législation (procédure pénale et civile, droit de la santé, législation sociale), de traumatologie, toxicologie, psychiatrie, pédiatrie, radiologie et anatomopathologie médico-légale. La formation pratique inclura des stages en unité médico-judiciaire et en institut médico-légal, mais également en anatomopathologie ou dans des services davantage cliniques (médecine d’urgence, pédiatrie ou gynécologie) en fonction des choix d’orientation de l’interne.

Contrairement aux autres régions, la région parisienne offre pour le moment 7 terrains de stage de médecine légale (5 unités médico-judiciaires, 1 institut médico-légale, l’ONIAM) pour 6 stages de médecine légale requis. 

La spécialité connait actuellement un fort développement au niveau universitaire et scientifique, grâce en particulier aux progrès de la recherche en toxicologie, en imagerie médico-légale ou en victimologie.

L’image désuète du médecin légiste véhiculée par les fictions télévisées est révolue ! La médecine légale est une spécialité en plein essor offrant de nombreuses perspectives. Choisir Paris vous permettra de bénéficier d’un choix parmi les terrains de stage, et donc une formation variée, qu’on ne trouve pas dans d’autres régions.

 

Coordonateur du DES et coordonnées

Pr Patrick CHARIOT

UFR Bobigny, Paris 13

Unité médico-judiciaire, Hôpital Jean-Verdier (APHP)

Avenue du 14 juillet

93143 BONDY

01 48 02 65 08/10

patrick.chariot@jvr.aphp.fr

 

Maquette du DES

 Les étudiants ayant accédé au troisième cycle des études de médecine à compter de l’année universitaire 2017-2018 s’inscrivent à l’un des diplômes d’études spécialisées (DES) dont la liste est fixée en annexe I du présent arrêté : http://www.sihp.fr/PDF/Arrete_du_21_avril_2017_maquettes_et_liste_des_diplomes_et_des_options_et_formations_specialisees_transversales.pdf

 

A PARTIR DE LA REFORME - NOVEMBRE 2017

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES de MEDECINE LEGALE ET EXPERTISES MEDICALES

SOCLE

·         1 stage en médecine légale et expertises médicales


·         1 stage en anatomie et cytologie pathologiques ou en médecine physique et réadaptation ou en médecine d’urgence ou en pédiatrie ou en gynécologie médicale ou en radiologie et imagerie médicale ou en psychiatrie.

APPROFONDISSEMENT

·        3 stages en médecine légale et expertises médicales


·        1 stage en anatomie et cytologie pathologiques ou en médecine physique et réadaptation ou en médecine d’urgence ou en pédiatrie ou en gynécologie médicale ou en radiologie et imagerie médicale ou en psychiatrie

CONSOLIDATION

·        1 stage d’un an

 

 

AVANT LA REFORME : La validation du DESC nécessite :

·         La validation de 4 semestres de stages hospitaliers dans des services agréés pour le DESC de Médecine Légale et Expertises Médicales. Deux stages doivent être effectués au cours de l’Internat, sauf dérogation accordée par le coordonnateur. Au cours de cette formation est requise la pratique régulière : d’une activité clinique, d’une activité thanatologique, de rédaction de rapports d’expertises et certificats médico-légaux. Il est vivement recommandé que chaque interne soit impliqué, au cours de sa formation, dans l’activité de recherche clinique des équipes hospitalières ou universitaires d’accueil.  

·         La validation des différents modules :

=> Modules obligatoires : Enseignement préparatoire de droit, Aspects médico-légaux des agressions, Législation médico-sociale, Expertises médico-légales, Thanatologie.

=> Modules optionnels (2 enseignements au moins) : Ethique et santé, médecine et droits de l’Homme ; Toxicologie ; Criminologie, victimologie et psychiatrie légale ; Criminalistique.

·         La soutenance d’un mémoire devant un jury d’enseignants de la discipline.  

 

Stages ouverts et budgétés

  Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix  

Mise à jour à chaque semestre. 

 

Nouveaux stages ouverts dans l'année

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix

Mise à jour à chaque semestre.

 

Agenda des cours de DES

 Les cours se déroulent par sessions de 3 à 4 jours tous les 2 mois environ. Certaines sessions (Thanatologie, par exemple) n’ont lieu que tous les 2 ans.

Après accord du coordonnateur, les internes le souhaitant peuvent assister aux cours sans être administrativement inscrits au DESC. Le programme des cours est envoyé par mail par le coordonnateur en début d’année. Les cours se déroulent majoritairement à la Faculté de Médecine de Bobigny (74, avenue Marcel-Cachin, 93000 Bobigny), parfois à l’UFR Biomédicale (45, rue des Saints-Pères, 75006 Paris), et à l’hôpital de Garches pour la Thanatologie.

 

Problèmes rencontrés dans la spécialité

Très peu de postes de post-internat.

Seulement 10 postes d’internes pour toute l’Ile de France.

Les stages de médecine légale sont à choisir dans la liste des spécialités médicales, d’où l’obligation de faire une demande de stage « hors filière » pour les DES de Médecine Générale, Médecine du Travail et Psychiatrie. Or la date de demande d’un stage hors filière s’effectue plusieurs mois avant le choix de stage, donc sans savoir si le poste de Médecine Légale restera disponible.

 

Liens vers les associations Nationales et Parisiennes

Société Française de Médecine Légale: www.sfml-asso.fr : Calendrier des réunions de la Société (ouvertes à tous), congrès, bibliothèque d’images etc

 

Revenir à la liste des spécialités

 

Accès Rapides
Nos Partenaires