Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Internes de Paris IDF : Cellule de Crise Internes COVID-19 COVID-19 : ENQUETE SANTE MENTALE DES INTERNES ARS : DEMATERIALISATION CHOIX DE STAGES DECALEE AU 4 MAI 2020
Internes de Paris IDF : Cellule de Crise Internes COVID-19 COVID-19 : ENQUETE SANTE MENTALE DES INTERNES ARS : DEMATERIALISATION CHOIX DE STAGES DECALEE AU 4 MAI 2020
Accueil  > Le SIHP vous représente  > Internes de Paris IDF : Cellule de Crise Internes COVID-19

Internes de Paris IDF : Cellule de Crise Internes COVID-19

 ***********************************************************************************

Le 3 avril 2020 : https://www.facebook.com/syndicatinternesparis

[Communiqué de Presse commun SRP IMG et SIHP]

👩🏽‍⚕️ Les internes franciliens en première ligne contre le CoViD-19 🏥

Depuis le 15 mars 2020, les internes franciliens se sont constitués en cellule de crise pour anticiper leur déploiement sur l’ensemble des Centres Hospitaliers d’Ile-de- France afin de faire face à l’épidémie et renforcer les équipes médicales, le tout en moins de 48 heures.

Alors que nous recevions des informations alarmantes de nos collègues internes sur la situation du Grand Est, nous avons malheureusement constaté l’incapacité de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de notre subdivision à coordonner la répartition des 6.000 internes en médecine.
En effet, mis à part l’annonce d’un report jusqu’à nouvel ordre de notre procédure des choix de stage, nous n’avons reçu aucune information de l’ARS durant les premiers jours de l’épidémie. Ce silence a révélé l’incapacité de notre ARS à évaluer les besoins en internes de l’ensemble de l’Île-de-France et à organiser le redéploiement des internes pour venir en aide aux services hospitaliers en détresse.

Plus de 1.500 volontaires se sont manifestés pour aider nos concitoyens hospitalisés.

En quelques heures, nous avons alors recensé plus de 200 référents postés dans chaque hôpital qui évaluent quotidiennement les besoins en internes et les remontent à notre cellule de crise pour que nous puissions correctement répartir les internes en Ile-de-France. L’urgence a d’abord été de déployer les internes d’anesthésie-réanimation et des spécialités médicales avec compétences de réanimation mais dont il ne s’agit pas de la spécialité d’origine. C’est désormais chose faite.
700 internes ont déjà été déployés sur l'Île-de-France et 700 autres suivront d’ici le milieu de la semaine prochaine.

Il n’existe à ce jour plus aucune capacité de relai de ces internes si les premiers viennent à tomber malades.

Cette cellule de crise a également accompagné la mise en place de solutions de logement et de transport pour chaque interne qui le nécessitait. Ce travail a été fait en collaboration avec les Directions hospitalières, et ce malgré le manque de coordination de l’ARS IDF et l'absence de moyens rapidement alloués pour appliquer les annonces présidentielles.

De plus, cette cellule recense les internes qui sont atteints du CoViD-19 et les accompagne dans leurs démarches administratives grâce aux internes de médecine du travail mobilisés. Il est malheureusement difficile en temps normal pour un interne d'être reçu par la médecine du travail, ce qui est accentué par la crise sanitaire actuelle.

Enfin, les internes peuvent compter sur la veille d’un dispositif de soutien géré par nos co- internes de psychiatrie, SOS SIHP, qui permet d’orienter le mieux possible ceux en situation d’épuisement moral et psychique.

Nous constatons que l'ARS et certains hôpitaux franciliens sont dépassés par la gestion de la crise actuelle.

L'épidémie accentue la dégradation des conditions d'accueil et de travail des internes dans les hôpitaux, qui sont habituellement déjà mauvaises.
Les internes représentent 40% de l’effectif médical des hôpitaux publics. Ils n'ont pas de contrat de travail, pas de réel décompte horaire et donc pas de paiement d'heures supplémentaires ; néanmoins, ils ont répondu immédiatement présents pour être en première ligne depuis le début de cette période de crise, aux côtés des autres professionnels de santé.

Cette crise sanitaire se surajoute à une crise globale de l’hôpital public pour laquelle les internes s'étaient mobilisés avec les autres soignants il y a à peine trois mois.
Fin 2019, nous étions en grève pour alerter sur la situation de l'hôpital. A présent, nous constatons les pénuries de matériel, bientôt de médicaments, et nous souffrons du sous- effectif de soignants qui ne permettent pas une prise en charge optimale des patients.

Pour nous, professionnels de santé, cette situation est intolérable et source de souffrance quotidienne.

Aujourd'hui, nous répondons présents comme toujours à notre mission de service public. Demain, il faudra repenser la gestion de la santé sur notre territoire et investir dans l'hôpital public qui ne peut plus répondre aux besoins de santé des Français et encore moins aux crises sanitaires.
Demain, après les applaudissements, ce sera à notre tour de nous faire entendre et d'exiger des moyens et des réformes en faveur de notre système de santé. Ces mesures devront être à la hauteur de notre abnégation et de celle de tous les professionnels de santé, à savoir remarquable.

******************************************************************************************

Le 2 Avril 2020 (extrait du Post Facebook page SIHP): https://www.facebook.com/syndicatinternesparis

[Rémunération, Logements & Transports]

Nous avons enfin obtenu une conduite claire de la part de l'ARS pour la rémunération des internes déployés dans un centre hospitalier différent que celui où ils étaient affectés lors du reste du semestre, ainsi que pour les retour de disponibilité.

L’interne est rémunéré par l’établissement d’accueil (= où il est déployé durant la crise) et non plus par l’établissement d’origine. Les établissements d’accueil doivent rémunérer les internes de façon équivalente à la rémunération perçue sur l’établissement d’origine, donc en prenant en compte le nombre de semestres validés.

Pour les internes sans affectation d’origine (dispo etc.) et qui sont affectés quelques semaines dans un établissement pour gestion de la crise : les établissements doivent les recruter sur un statut d’interne en prenant en compte le nombre de semestres validés.

Chaque interne déployé dans un CH différent ou en retour de disponibilité doit avoir mis sa situation en règle avec les ressources humaines médicales de son hôpital. L'ensemble des Centre Hospitaliers franciliens ont été prévenus en même temps que nous.

Il est donc très important pour vous de tenir un tableau de service, afin de noter vos demi-journées de travail et où vous les effectuez et de le faire signer par votre chef de service en cas de non paiement. Nous vous en proposons un modèle téléchargeable : https://drive.google.com/…/1r7hF-xT1INXQLYt9kmli6Ppw1v…/view

En ce qui concerne les transports et logements,

Nous vous proposons l’accès à un document qui recense les possibilités de transports et de logements près de l’ensemble de vos CHU et CH d’Ile de France. Ce fichier est mis à jour quotidiennement en fonction des informations que nous recevons de chaque CH, des plateformes de logements et des particuliers : https://docs.google.com/…/1aHTC5rH68ukGrQQ59WT9ti3D3v…/edit…

Dans l’ensemble des CHU et CH périphériques, nous avons maintenant plusieurs solutions d’hébergement sur place gratuites, de facilités de transports ou taxis mis à disposition sans avance de frais.
Nous avons également des annonces de particuliers qui arrivent au compte-goutte et que nous pouvons déployer en cas d’extrême difficulté.

Si vous avez d'autres annonces de particuliers prêts à prêter un logement à un interne, demandez-leur de l’envoyer à internecovid19idf@gmail.com

Pour les internes déjà postés et en difficulté du fait de conditions particulières, rapprochez-vous de la direction des affaires médicales de votre hôpital, qui organise des solutions de logements et de transports, propres à votre CHU/CH, auxquelles VOUS AVEZ LE DROIT.

 

En cas de difficulté, n'hésitez pas à nous écrire à cette adresse : internecovid19idf@gmail.com en mettant en objet "LOGEMENT/TRANSPORT - nom du CH".

 

L’équipe de la cellule de crise SIHP/SRP-IMG

 

******************************************************************************************************

 (le 24 mars 2020)

Cher tous,

➡️A ceux qui sont sur le front :

J8 du "confinement" en France, vos services se vident et se remplissent au rythme des aménagements et transformations mises en place pour faire face au COVID-19. Chaque jour vous êtes en première ligne pour aider et soigner au mieux vos malades, soyez fiers de vous.

Par ailleurs des internes de toutes spécialités se retrouvent à gérer des salles de patients COVID +, en faisant un travail extraordinaire. Certains d'entre vous sont redéployés sur des services qui ne correspondent pas à leur DES de compétence.

Votre syndicat est à vos côtés avec une cellule de crise dédiée, disponible 24h/24, 7j/7 pour vous aider à assurer la meilleure continuité des soins possible avec des internes en nombre! Il y'a aujourd'hui près de 250 référents pour les unités de Réanimation/urgences/hospitalisation, répartis dans tous les CH d'île de France qui nous font remonter en direct les besoins en renfort.

 

➡️ Protection de nos internes :

Les règles habituelles pour vous protéger existent toujours même en temps de crise ! Nous veillons à ce que les lignes de gardes ne poussent pas comme des champignons sans effectif nécessaire. Si des choses aberrantes, vous sont demandées,  même si tout le monde doit se sacrifier dans cette guerre, faites-le nous remonter pour que nous puissions trouver une solution si possible : renforts seniors ou juniors.

Si vous ou un de vos co-internes est en difficulté, n'hésitez pas à contacter le SOS SIHP (sossihp@gmail.com) qui vous rappellera dans la journée. Une hotline APHP de soutien aux soignants est également joignable 7j/7 24H24 (01 40 25 67 11 ou 13 ou 19) !

 

➡️ Les volontaires en renfort : la 2ème armée

Master 2, thèses, disponibilité, année recherche, stage ambulatoire arrêté, service au ralenti, nous ne vous oublions pas et PATIENCE. Vous êtes près de 1500 à vous être inscrits pour proposer votre aide, ce ne sera pas de trop !!! UN IMMENSE MERCI. Certains d'entre vous sont déjà postés répondant à l'appel de leur anciens collègues d'autres sont en attente. Initialement les hôpitaux ont consigne de réorganiser au mieux et en fonction des compétences des internes de chaque CH? Au sein de son CH. Des renforts doivent également arriver de seniors via l'application medgo de l'ARS.

Depuis lundi,  nous avons commencé les réaffectations dans les services les plus en crise d'île de France et notamment les services d’anesthésie réanimation en coordination avec le Pr Baillard et l'AJAR Paris. Malgré toute notre bonne volonté et nos efforts cela prend malheureusement du temps. L'ARS qui s'illustre chaque semestre par son organisation des choix de stage dont la réputation n'est plus à faire ... nous "laisse en charge".

 

➡️ Question pratiques LOGEMENT ET TRANSPORTS

Cela fait 5 jours que nous harcelons la région, l'ARS, l'APHP, et même le cabinet du ministre avec l'aide de l'ISNI pour débloquer des choses. La région a annoncé via Valerie Pecresse qu'elle mettrait des sous sur la table pour les dépenses exceptionnelles comme les taxis et logement mais sur facture. Nous attendons des éléments concrets.

Sinon quelques plateformes collaboratives poussent partout grâce à la générosité des habitants alentours. Nous vous ferons dans les prochains jours un point sur ces initiatives. MAIS cela n'est pas assez. Nous avons demandé une procédure de réquisition d'hôtels à proximité des CH et CHU destinés aux personnels soignants dont les internes, comme cela est fait dans la région Est.

Nous avançons et devrions avoir des réponses concrètes très vites. En attendant, nous vous conseillons de vous rapprocher de votre CH qui est souvent en contact avec la mairie et peut souvent trouver des solutions.

 

➡️ Point global

Les internes sont postés partout en Île de France. Nous devons à la fois protéger nos internes des grands CHU et CH mais aussi des CH en périphérie souvent esseulés. Nous ne vous oublions pas !!

Tout ce qui nous importe c'est vous et nos patients! C'est la raison d'être de notre cellule de crise qui a été montée en urgence absolue et encore sur la base du volontariat. Nous voulions remercier toutes les femmes enceintes, les internes ayant des soucis de santé ne leur permettant d'être sur le front à vos côtés, les internes non clinique, d'avoir répondu à l'appel. C'est une équipe de 30 personnes qui ne se connaissent pas et qui s'est montée en 72h. Notre vœu le plus sincère est de prendre soin de vous.

Nous ne ferons pas de "politique" car nous n'en avons pas le temps et que cela n'est pas le moment. L'heure est au combat. Mais nous n'oublierons jamais cette crise que nous traverserons et il sera temps plus tard que vous hurliez votre colère. Gardez vos forces pour vos patients.

 

On essayera de vous faire des points sur la situation aussi souvent que possible.

Prenez soin de vous

 

La cellule de crise

(le 24 mars 2020)

 

*************

Rappel des liens pour se joindre au pool des volontaires, si vous êtes disponibles et que ce n'est pas déjà fait :


--> internes d'Anesth Réa:
https://docs.google.com/…/1FAIpQLSf-dCbE5ccqO40NpM…/viewform
--> internes de médecine générale:
https://docs.google.com/…/1FAIpQLSdCjWWxSd_OZvOX-9…/viewform
--> internes d'autres spés:
https://docs.google.com/…/1FAIpQLScSFF3cZxZxXMLGiL…/viewform

Prenez soin de vous

La cellule de crise

Accès Rapides
Nos Partenaires