Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Rentrée solennelle des internes d'Île-de-France ECN2021 Docteur Junior et Big Matching: ce qu'il faut savoir ! La fiscalité chez les internes
Rentrée solennelle des internes d'Île-de-France ECN2021 Docteur Junior et Big Matching: ce qu'il faut savoir ! La fiscalité chez les internes
Accueil  > Le SIHP vous représente  > Le SIHP obtient 7% d'inadéquation par spécialité dès le prochain trimestre

Le SIHP obtient 7% d'inadéquation par spécialité dès le prochain trimestre

    

Dans le cadre des négociations actuelles, le Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris obtient la liberté de choix pour les internes : 7% d’inadéquation par spécialité dès le prochain semestre.

 

Depuis des années, le SIHP se bat sans relâche pour obtenir les meilleures conditions de formation possibles pour les   internes. Ce combat se déroule dans un contexte difficile avec :

  • D’une part la réforme du 3ème cycle des études médicales qui risque de limiter les choix possibles pour les internes et d’abaisser leur qualité de formation ;

  • D’autre part une pression sans précédent de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-­‐de-­‐ France pour restreindre au maximum la diversité de choix.

C’est pourquoi aujourd’hui, le SIHP se félicite d’avoir obtenu du gouvernement que soit établi par décret l’existence d’un taux d’inadéquation minimal de 7% entre le nombre d’internes et le nombre de stages offerts. Concrètement, cela signifie qu’à partir du semestre du printemps 2015, il y aura pour 100 internes demandeurs dans une spécialité, au minimum 107 postes à pourvoir.Cette avancée est considérable car elle rend pérenne le nombre et la qualité des postes offerts en évitant que l’internat ne constitue la variable d’ajustement de l’ensemble du système de soins pour des raisons politiques et de démographie médicale.Toutefois, le SIHP ne relâchera pas son combat car à deux reprises cette année, la liberté de choix a bien failli être remise en cause, que ce soit par le biais des propositions du rapport Couraud Pruvot concernant la réforme du 3ème cycle ou lors de la rentrée universitaire lorsque l’ARS n’a pas anticipé l’ouverture de 150 terrains de stages.En ce sens, si le SIHP se félicite de l’avancée annoncée par le gouvernement concernant le taux d’inadéquation, certaines de nos propositions concernant la réforme du 3ème cycle doivent encore être entendues et notamment :

  • Le maintien du choix de stage par les internes sur la base de leur ancienneté et de leur rang de classement et non à la discrétion du coordonnateur

  • Le refus de la mise en responsabilité pendant l’internat qui doit constituer une période de formation

  • Le maintien de la possibilité d’un post-­‐internat pour tous ceux qui le souhaitent et la conservation du nombre de chefs de cliniques.

Le SIHP restera vigilant dans le but de garantir la meilleure qualité de formation et in fine la meilleure qualité de soins aux patients.

             

      

 

 

Accès Rapides
Nos Partenaires