Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Internes de Paris IDF : Cellule de Crise Internes COVID-19 Rémunérations des internes au 1er Novembre 2020 TOUTE L'ACTUALITE : Big Matching / Ségur de la Santé/ journées de mobilisation...
Internes de Paris IDF : Cellule de Crise Internes COVID-19 Rémunérations des internes au 1er Novembre 2020 TOUTE L'ACTUALITE : Big Matching / Ségur de la Santé/ journées de mobilisation...
Accueil  > Nos Dossiers  > Réforme du 3ème cycle (R3C)  > Big Matching

Big Matching

Voici les informations sur le « big matching » procédure de choix par appariement algorithmique qui va remplacer la procédure actuelle (choix en fonction de l’ancienneté puis du résultats du classement ECN). Ces informations ne sont pas officielles et sont issues des réunions techniques.

Nous rappelons les revendications de l’ISNI : report d’un an de l’application du big matching, stages de 6 mois et non 1 an en phase de consolidation, délai d’un an pour passer sa thèse, financement des postes de troisième cycle entièrement par une enveloppe dédiée pour s’assurer que les postes de docteurs juniors ne diminue pas les postes d’assistants spécialistes.

Campagne d’agrément

La campagne d’agrément a commencé au 1 janvier et se terminera « théoriquement » au 31 janvier.Cette campagne doit être réalisée par l’UFR, l’ARS surveillant les candidatures émises. Les commissions d’agrément devront avoir lieu au plus tard le 27 avril.Il existe donc un laps de temps entre le 31 janvier et le 27 avril permettant localement de vérifier la liste des candidatures demandées, s’assurer qu’elles répondent au projet professionnel des internes et à l’inadéquation minimum (2 postes minimum en plus du nombre d’étudiants en cursus pour les promotion inférieure ou égale à 15 internes ; 107% si plus). Pour le calcul de l’inadéquation, il a été bien précisé que le calcul devait se baser sur la fourchette haute des besoins de formation(prendre en compte tous les étudiants de la promotion sans considérer les décalages possibles futurs). L’inadéquation doit être par subdivision.

Assiette de choix

Nous avons obtenu que les internes soient prioritaires pour choisir dans leur subdivision. Le risque initial d’une procédure régionale est donc écarté.

La procédure de choix hors subdivision reste existante mais sur un format différent. Les postes de Docteur Junior ne peuvent être considéré comme « en plus » dans un service comme c’est actuellement le cas pour les internes. La position défendue par l’ISNI a là aussi été acceptée. L’interne devra réaliser une demande de choix hors subdivision dans un service avant l’appariement (1ermai). Il pourra ensuite sélectionner ce service dans l’appariement parmi d’autres vœux dont des choix dans sa région. Il ne sera pas prioritairesur les internes de la subdivision. S’il n’a pas accès à ce stage à l’issu du premier tour, il pourra postuler à d’autres postesvacants de la subdivision visée.

Méthode d’affectation

L’UNESS développe une plateforme web à laquelle l’interne  se connectera via ses identifiants SIDES-NG. Il téléversera des documents, au minimum son CV et son contrat de formation. Il rentrera les services qu’il souhaite et les classera grâce à une notation de 0 à 5. Il devra au minimum classer 25% des postes(arrondi inférieur).

Idem pour le chef de service qui va classer les internes. Les internes de la subdivision seront nécessairement mieux classésque les autres. Il pourra ajouter un commentaire pour argumenter son classement.

A l’issu du 1ertour, un algorithme va réaliser un mariage appariépermettant la meilleure association. Un choix à 0 sur 5 ne pourra pas être affecté.

Le troisième tour sera un entretien organisé par l’ARS en présence du coordonnateur universitaire.

Gestion des décalages

Certains internes seront décalés de 6 mois dans leur cursus dont les grossesses et les maladies. Les stages étant de 1 an, les internes décalés seront obligatoirement désavantagéspar rapport aux autres. En effet ils risquent d’avoir moins de terrains de stage proposés.

La première demande de l’ISNI était de repasser toutes les maquettes à 6 mois, elle a été refusée.

La deuxième demande de l’ISNI était de proposer exactement les mêmes postes et de placer les internes en surnombre validant, elle a été refusée.

La troisième demande de l’ISNI est de faire choisir en même temps les internes non décalés et décalés de 6 mois, avec prise de poste effective décaléemais possibilité de « compenser » avec un poste d’interne. Cette proposition aussi soutenue par la FNSIP-BM est à l’étude.

Accès Rapides
Nos Partenaires