Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Accueil
Revenir à la liste des spécialités

Santé publique

Référent(s) de cette spécialité


Edouard BAUDOUIN

Sylvain GAUTIER

Camille ROLLAND

 

Mot des référents

Août 2017 Bureau du SPI – S. GAUTIER

 

 Qu’est-ce que la Santé publique ?

Pour faire simple, la Santé publique c’est la médecine à grande échelle !

On fait de la médecine au niveau des populations (ensemble de patients, hospitalisés, ambulatoires ou bien portants, bassins local ou régional, population générale nationale ou internationale). On utilise la même démarche qu’en médecine clinique, mais avec des méthodes différentes (« diagnostic » par la mise en évidence d’un problème de santé publique via l’épidémiologie par exemple ; « traitement » par la mise en place d’interventions, de politiques de santé publique ; « surveillance » par le suivi des actions mises en place). La prévention et la promotion de la santé sont des champs d’intervention spécifiques de la Santé publique. Une des forces de la spécialité est son caractère global et pluridisciplinaire. Une pluridisciplinarité qui dépasse le cadre de la médecine puisque l’on est amené à travailler avec des économistes, des sociologues, des statisticiens, des développeurs d’outils informatiques... et parfois avec des preneurs de décisions (au ministère, dans les agences sanitaires et les structures privées) ou leaders d’opinion (dont les médias)...

 

 

 Pourquoi faire cet internat à Paris ?

Les internes de Santé publique à Paris ont la chance d’avoir un choix de stages exceptionnel, au sein de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, le plus grand CHU de France, mais aussi de nombreux stages extra-hospitaliers, notamment au sein des agences sanitaires nationales (Santé publique France, Institut national du cancer, Haute autorité de santé...); des Ministères (Direction générale de la santé, Direction générale de l’offre de soins, Inspection générale des affaires sociales, Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques...); de nombreuses équipes de recherche Inserm (Centre de recherche en épidémiologie et santé des populations, Centre d’épidémiologie sur les causes médicales de décès...), ou encore dans des structures privées (laboratoires pharmaceutiques, cliniques…).

Cette offre de stages permet de se former aux divers domaines de la Santé publique, dans des structures de grande qualité, ce qui permet à cet internat d’offrir une excellente formation. Par ailleurs, la plupart des stages sont situés dans Paris intra-muros, ou en proche couronne, et sont facilement accessibles en métro. Certains terrains de stage envoient leurs internes en mission dans le reste de la France, voire à l’étranger. D’autres terrains de stage ont entièrement lieu à l’étranger.

 

 Quels sont les débouchés de l’internat de Santé publique ?

La formation offerte par l’internat de Santé publique fait des médecins de Santé publique une ressource rare et très recherchée.

Les médecins de Santé publique ont des postes à haute responsabilité dans des domaines variés, par exemple :

○     carrière publique nationale (poste à responsabilité dans l’administration ou dans les agences sanitaires : Santé publique France, ANSM, agence de biomédecine…) et régionale (ARS)

○     carrière hospitalière (PH, MCU, PU-PH...)

○     recherche (recherche clinique, fondamentale, appliquée… dans le secteur public [INSERM, CNRS, IRD…] ou privé [Institut Pasteur, laboratoires pharmaceutiques…])

○     consultant indépendant (pour secteur privé, laboratoires de recherche, institutions, médias…)

○     industrie pharmaceutique (recherche clinique, évaluation médico-économique, accès au marché, affaires médicales, pharmacovigilance)

○     carrière internationale (ONG, industries pharmaceutiques, cabinets de conseil internationaux, institutions internationales : OMS, ONUSIDA…)

○     médecine clinique (notamment via une FST, à temps plein ou partiel)

○     et beaucoup d’autres...  

 

Pour avoir plus d’informations sur l’internat de Santé publique à Paris, n’hésitez pas à consulter le site du SPI (l’Association des internes de Santé publique d’Île-de-France) http://www.isp-paris.org/ ou à nous écrire à contact@isp-paris.org

 

 

Coordonateur du DES et coordonnées

 Pr Loïc JOSSERAN

Unité de Santé Publique et département d’information médicale,

Hôpital Raymond Poincaré,

GH Hôpitaux Universitaires Paris Ile-de-France Ouest,

104 Boulevard Raymond Poincaré

92380 Garches

E-mail : loic.josseran@rpc.aphp.fr

 

Secrétariat : Mme Marie-Hélène CANIGA

Tél : 01 57 27 86 80

E-mail : marie-helene.caniga@inserm.fr

 

Maquette du DES

Les étudiants ayant accédé au troisième cycle des études de médecine à compter de l’année universitaire 2017-2018 s’inscrivent à l’un des diplômes d’études spécialisées (DES) dont la liste est fixée en annexe I du présent arrêté : http://www.sihp.fr/PDF/Arrete_du_21_avril_2017_maquettes_et_liste_des_diplomes_et_des_options_et_formations_specialisees_transversales.pdf

 

Le SPI a mis en ligne un espace dédié à la réforme du troisième cycle sur son site Internet : http://isp-paris.org/r3c  

Durée : quatre ans  

Formation pratique

Phase socle (1 an) : un semestre dans un stage semestre libre

Phase d’approfondissement (2 ans) : trois semestres dans des stages agréés pour le DES et un semestre libre

Phase de consolidation (1 an) : deux semestres dans un ou deux stage(s) agréé(s) pour le DES.  

 

Formation théorique

La formation théorique repose sur un référentiel national et est organisée autour des neufs modules suivants :

○     Biostatistiques

○     Épidémiologie et méthodes en recherche clinique

○     Informatique biomédicale et e-santé

○     Gestion de la qualité, des risques et de la sécurité des soins

○     Économie, administration des services de santé, politiques de santé

○     Sciences humaines et sociales

○     Environnement et santé

○     Promotion de la santé

○     Connaissances et compétences transversales  

Leur validation se fait à la fois par les cours disponibles sur la plateforme nationale SIDES, par un master 1 de Santé publique (en particulier celui de l’Université Paris XI au Kremlin-Bicêtre) ou par des enseignements plus avancés d’un master 2. Elle peut se faire également en suivant d’éventuels enseignements de DES organisés spécifiquement pour les internes en local.  

 

 

 

AVANT LA REFORME : Durée : quatre ans


Formation pratique 
Quatre semestres dans des services agréés pour le diplôme d'études spécialisées de Santé publique et médecine sociale, dont au moins un semestre dans un service extra-hospitalier. 
Quatre semestres dans des services agréés pour la spécialité ou pour une autre spécialité.

 

Formation théorique

La formation théorique est organisée autour des neufs modules suivants :

 

Leur validation se fait le plus souvent par un master 1 de Santé publique (en particulier celui de l’Université Paris XI au Kremlin-Bicêtre, qui permet de valider l’ensemble des modules du DES). Elle peut se faire également (pour certains d’entre eux) en suivant les enseignements organisés spécifiquement pour les internes.

 

Stages ouverts et budgétés

  Les stages proposés aux internes se répartissent dans les pôles suivants :

○     évaluation médico-économique (AP-HP, IRDES [Institut de recherche et documentation en économie de la santé], Abbvie, Lilly, URC ECO...)

○     éducation pour la santé, sociologie, éthique (AP-HP, Comede [Comité médical pour les exilés], Laboratoire de Pédagogie de la Santé...)

○     épidémiologie de terrain, surveillance, hygiène hospitalière (AP-HP, INED [Institut national d’études démographiques], Institut Pasteur...)

○     information médicale et systèmes de santé (AP-HP, Générale de Santé, DIM ELSAN...)

○     organisation, évaluation des soins, gestion, qualité (AP-HP, ANSM [Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé], ANAP [Agence nationale d'appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux], IGAS [Inspection générale des affaires sociales], Ministère de la santé (DGS, DGOS, DSS)...)

○     recherche clinique (AP-HP, Institut Gustave Roussy, Institut Curie...)

○     recherche en épidémiologie (AP-HP, HAS [Haute autorité de santé], Inserm, MSD...)  

La liste complète des stages agréés à Paris est disponible sur le site internet de l’association : http://isp-paris.org

 

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix

Mise à jour à chaque semestre.

 

Nouveaux stages ouverts dans l'année

Se reporter au site du SPI.

 

 Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix

Mise à jour à chaque semestre.

 

 

Agenda des cours de DES

 La validation des modules du DES se fait à la fois par les cours disponibles sur la plateforme nationale SIDES, par un master 1 de Santé publique (en particulier celui de l’Université Paris XI au Kremlin-Bicêtre) ou par des enseignements plus avancés d’un master 2. Certains modules peuvent également être validés au cours d’enseignements organisés spécifiquement en local.

 

Problèmes rencontrés dans la spécialité

 Les internes sont largement satisfaits de leur formation.

Il existe peu de droit au remords pour quitter la filière et ils sont compensés par des nouveaux arrivés dans la spécialité (remords depuis une autre spécialité). Globalement, il n’y a donc pas de problème majeur au cours de l’internat de Santé Publique.

Le début d’internat peut être difficile : d’une formation essentiellement clinique, on débarque dans un monde totalement nouveau. Mais il ne faut pas avoir peur de franchir le pas ! Il est difficile de définir des parcours-types vu le grand nombre de possibilités et de combinaisons possibles, il existe donc peu de carrières "typiques". Mais ce dernier point est aussi une des grandes forces de l'internat de Santé publique, qui permet à chacun de construire son internat selon ses choix.

Comme pour toutes les spécialités d’internat, la Santé publique a son lot de stages dans lesquels la formation n’est pas toujours au rendez-vous, principalement pour les jeunes semestres, même si la réforme du troisième cycle améliorera sans aucun doute l’encadrement. Cependant, même au premier semestre, de très bons stages sont accessibles à tous les internes.

 

Liens vers les associations Nationales et Parisiennes

SPI (Association des internes de Santé Publique d’Île-de-France)

Adresse courrier :

SPI

C/O SIHP

17, rue du Fer à Moulin

75005 Paris  

Courriel : contact@isp-paris.org

Site : http://www.isp-paris.org/

 

FAQ : http://www.isp-paris.org/faq

Espace du site dédié à la réforme du troisième cycle : http://www.isp-paris.org/r3c

 

CliSP (Collège de liaison des internes de Santé publique), l’association nationale représentative des internes de santé publique Site : http://www.clisp.fr/

 

Revenir à la liste des spécialités

 

Accès Rapides
Nos Partenaires