Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Postes disponibles phase socle semestre hiver 2017-2018 ARS : CHOIX DE STAGES semestre d'hiver 2017 Activation de mon assurance professionnelle
Accueil
Revenir à la liste des spécialités

Médecine nucléaire

Référent(s) de cette spécialité


Lionel LERMAN

Eve PIEKARSKI

 

Mot des référents

L’internat de Médecine Nucléaire à Paris ?

On pourrait commencer par variété, centres spécialisés,  domaines d’expertise et d’excellence … Bref, un panel de  terrains de stages très complets tout au long de votre internat.

On a finalement  que très peu d’idée de ce qu’est réellement  la médecine nucléaire au cours de ses études de médecine. Et pourtant, alliant imagerie fonctionnelle et anatomique, couplée avec son versant thérapeutique, la diversité des nouveaux traceurs en fait également une spécialité propice à la recherche. Clinique, paraclinique, recherche, il y en a pour tous les goûts et pour toutes les vocations.

 

Coordonateur du DES et coordonnées

Pr Ilana PERETTI

Coordinateur régional (IDF) et national

Service de Médecine Nucléaire,

Hôpital Lariboisière

Secrétariat : 01 49 95 82 83

med.nuc.lrb@aphp.fr

 

Maquette du DES

Les étudiants ayant accédé au troisième cycle des études de médecine à compter de l’année universitaire 2017-2018 s’inscrivent à l’un des diplômes d’études spécialisées (DES) dont la liste est fixée en annexe I du présent arrêté : http://www.sihp.fr/PDF/Arrete_du_21_avril_2017_maquettes_et_liste_des_diplomes_et_des_options_et_formations_specialisees_transversales.pdf

 

A PARTIR DE LA REFORME - NOVEMBRE 2017

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE MÉDECINE NUCLÉAIRE

SOCLE

·        1 stage en médecine nucléaire

·         1 stage en médecine interne et immunologie clinique ou en médecine cardio-vasculaire ou en endocrinologie-diabétologie-nutrition ou en oncologie (médicale, radiothérapie, ou hémato-oncologie) ou en neurologie, ou dans une autre spécialité après accord du coordonnateur local  

APPROFONDISSEMENT

·        2 stages en médecine nucléaire


·         2 stages en radiologie- imagerie médicale ou en médecine cardio-vasculaire ou en endocrinologie-diabétologie nutrition ou en oncologie (médicale, radiothérapie, ou hémato-oncologie) ou en neurologie, ou dans une autre spécialité après accord du coordonnateur local

CONSOLIDATION

·         1 stage de un an, ou deux stages d’un semestre

 

 

AVANT LA REFORME : La médecine nucléaire est une spécialité de la filière Spécialités médicales

L’internat dure 4 ans, avec la maquette suivante :

-4 semestres en médecine nucléaire

- 4 semestres libres, avec en pratique

-2 semestres cliniques

-1 à 2 semestre(s) en radiologie

-et/ou 1 semestre au choix

 

 

Stages ouverts et budgétés

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix  

Mise à jour à chaque semestre.

 

Nouveaux stages ouverts dans l'année

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix  

Mise à jour à chaque semestre.

 

Agenda des cours de DES

La formation théorique (nationale et obligatoire) du DES se déroule à l’INSTN (Centre CEA de Saclay, sud de Paris) et comporte :

des enseignements de base de physique et technologie (UV 1 à 3), avec examen sanctionnant à la fin des enseignements cliniques spécialisés (UV 4 à 7),

des enseignements optionnels.

 

Enseignements de base de physique et technologie

Ces enseignements durent six semaines (2x3 semaines), de début janvier à mi-mars. Il est conseillé aux étudiants de suivre les modules d’enseignement le plus tôt possible pendant leur internat.

UV 1 - Notions fondamentales sur la radioactivité et les rayonnements. Travaux pratiques de physique (24 h)

UV 2 - Dosimétrie, radiobiologie, radiothérapie et radioprotection (34,15 h)

UV 3 - Radiopharmaceutiques, instrumentation et méthodologie (84 h) Enseignements cliniques spécialisés Un ensemble de cours sur les explorations cliniques à l’aide des radio-isotopes a lieu de mi-novembre à mi-décembre pendant 4 semaines.

UV 4 - Explorations cardiovasculaires et pulmonaires (21 h)

UV 5 - Médecine nucléaire appliquée à l’endocrinologie, l’hématologie et l’oncologie (21 h)

UV 6 - Autres applications cliniques (74 h)

UV 7 - Aspects administratifs et réglementaires de la médecine nucléaire (6 h) Enseignements optionnels (5 requis, soit 60 h)

(Centre CEA de Saclay, sud de Paris) et comporte : des enseignements de base de physique et technologie (UV 1 à 3), avec examen sanctionnant à la fin des enseignements cliniques spécialisés (UV 4 à 7), des enseignements optionnels.

 

Enseignements de base de physique et technologie

Ces enseignements durent six semaines (2x3 semaines), de début janvier à mi-mars. Il est conseillé aux étudiants de suivre les modules d’enseignement le plus tôt possible pendant leur internat.

UV 1 - Notions fondamentales sur la radioactivité et les rayonnements. Travaux pratiques de physique (24 h)

UV 2 - Dosimétrie, radiobiologie, radiothérapie et radioprotection (34,15 h)

UV 3 - Radiopharmaceutiques, instrumentation et méthodologie (84 h) Enseignements cliniques spécialisés Un ensemble de cours sur les explorations cliniques à l’aide des radio-isotopes a lieu de mi-novembre à mi-décembre pendant 4 semaines.

UV 4 - Explorations cardiovasculaires et pulmonaires (21 h)

UV 5 - Médecine nucléaire appliquée à l’endocrinologie, l’hématologie et l’oncologie (21 h)

UV 6 - Autres applications cliniques (74 h)

UV 7 - Aspects administratifs et réglementaires de la médecine nucléaire (6 h)

 

Enseignements optionnels (5 requis, soit 60 h)  

Analyse cinétique approfondie et modélisation (12 h).  

Anatomie en coupes (12 h).  

TEMP et TEP en recherche (12 h).

 Logistique des explorations et stratégie diagnostique (12 h).  

Évolution technologique (12 h).  

Imagerie fonctionnelle et métabolique par RMN (24 h, équivaut à 2 optionnels).  

Imagerie multi-modalités, recalage, fusion d’images (12 h).  

Radioanalyse (12 h).  

Radiopharmacie clinique (12 h).  

Radiothérapie interne (12 h).

 

Seul DES en France à avoir un enseignement validant exclusivement national, ces sessions très complètes sont l’occasion de rencontrer les autres internes de la spécialité partout en France … bientôt vos futurs collègues.  

www-instn.cea.fr

 

Problèmes rencontrés dans la spécialité

Concernant l’internat, pas de difficultés majeures hormis la possibilité de se former à la scintigraphie « conventionnelle «  car les centres à Paris sont assez spécialisés.

Concernant le post internat, pas de difficultés rencontrées pour trouver un assistanat.

 

Liens vers les associations Nationales et Parisiennes

I INST pour le DES national : www-instn.cea.fr  

ANAIMEN Association Nationale des Assistants et Internes de Médecine Nucléaire : www.anaimen.fr  

Société Française de Médecine Nucléaire : www.sfmn.org  

APRAMEN (IDF) Association des Praticiens de Médecine Nucléaire d’IDF  www.apramen.org

 

Revenir à la liste des spécialités

 

Accès Rapides
Nos Partenaires