Vous n'êtes pas identifié Connexion

Syndicat des Internes des Hôpitaux de Paris

SIHP

SIHP

Le SIHP reste ouvert tout l'été Activation de mon assurance professionnelle SOIREE ACCUEIL INTERNES PROMOTION 2017
Le SIHP reste ouvert tout l'été Activation de mon assurance professionnelle SOIREE ACCUEIL INTERNES PROMOTION 2017
Accueil
Revenir à la liste des spécialités

Médecine cardiovasculaire (co-DES)

Référent(s) de cette spécialité


Paul MASI

 

Mot des référents

 

 

 

 

Coordonateur du DES et coordonnées

 Monsieur le professeur Gérard HELFT

Groupe hospitalier la Pitié-Salpêtrière

003 CARDIOLOGIE – MALADIES VASCULAIRES

Institut de cardiologie

52 Bd Vincent Auriol

75013 Paris

01 42 16 00 00

Mail : gerard.helft@psl.aphp.fr  

 

Secrétariat : Fabienne JUDITH

Secrétaire Pédagogique (site Pitié)

91, boulevard de l’hôpital

Bureau 210 Bis

75013 PARIS

Tél : 01.40.77.95.81 fabienne.judith@upmc.fr

 

 

 

Maquette du DES

Les étudiants ayant accédé au troisième cycle des études de médecine à compter de l’année universitaire 2017-2018 s’inscrivent à l’un des diplômes d’études spécialisées (DES) dont la liste est fixée en annexe I du présent arrêté : http://www.sihp.fr/PDF/Arrete_du_21_avril_2017_maquettes_et_liste_des_diplomes_et_des_options_et_formations_specialisees_transversales.pdf

 

A PARTIR DE LA REFORME - NOVEMBRE 2017

DIPLÔME D'ÉTUDES SPECIALISÉES DE MEDECINE CARDIOVASCULAIRE (Co DES avec MEDECINE VASCULAIRE)

SOCLE

·         1 stage en médecine cardiovasculaire


·         1 stage en médecine vasculaire    

APPROFONDISSEMENT

·         1 stage médecine cardiovasculaire incluant 3 mois dans une unité de soins intensifs cardiologiques

·         1 stage en explorations cardiovasculaires 


·         1 stage en médecine intensive-réanimation

·         1 stage libre

CONSOLIDATION

·         1 stage d’un an ou deux stages d’un semestre

 

 

 

 

 

AVANT LA REFORME : Durée de la maquette : 4 ans

En ce qui concerne la formation pratique :

A- Cinq semestres doivent être effectués dans des services agréés pour le diplôme d'études spécialisées de cardiologie et maladies vasculaires, dont trois au moins doivent être accomplis dans des services hospitalo-universitaires ou conventionnés. Ces semestres doivent être effectués dans au moins deux services ou départements différents.

B- Un semestre doit être effectué dans un service agréé pour le diplôme d'études spécialisées complémentaire de médecine vasculaire ou de chirurgie vasculaire, ou dans un laboratoire d'explorations fonctionnelles agréé pour le diplôme d'études spécialisées de cardiologie et maladies vasculaires (la plupart des stages en Cardiologie CHU valide cette modalité).

C- Deux semestres doivent être effectués dans des services agréés pour d'autres diplômes d'études spécialisées que le diplôme d'études spécialisées de cardiologie et maladies vasculaires, de préférence dans des services agréés pour les diplôme d'études spécialisées d'endocrinologie et métabolismes, de médecine interne, de néphrologie, de neurologie, de pédiatrie (à orientation cardiologique), de pneumologie, de radiodiagnostic et imagerie médicale ou de réanimation médicale (les deux stages hors cardiologie sont obligatoires).

 

Stages ouverts et budgétés

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix

Mise à jour à chaque semestre.

 

Nouveaux stages ouverts dans l'année

Tous les postes offerts aux choix des internes sont consultables sur le site de l’ARS : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/repartition-des-postes-et-procedure-de-choix  

Mise à jour à chaque semestre.

 

Agenda des cours de DES

Cours de DES organisés sous forme de séminaires dans les différents hôpitaux de l’AP-HP à tour de rôle. Un séminaire par mois en moyenne. Le vendredi après-midi et le samedi matin d’un même week-end. Dates et lieux des séminaires communiqués par la secrétaire du Pr Gérard Helft par mail deux à trois semaines à l’avance.

Programme des séminaires DES Cardiologie 2015

 

 

Problèmes rencontrés dans la spécialité

La formation théorique se dispense sous forme de cours pendant des séminaires de 2 jours organisés tour à tour par les principaux CHU parisiens. Le vendredi toute la journée et le samedi matin sont dédiés aux séminaires. Rien n’est fait dans les services pour libérer les internes lors de ces séminaires donc y participer est souvent difficile, et peut se faire sur le repos post-garde pour ceux qui ont la chance d’en avoir.

Il a été proposé de filmer les cours et de pouvoir les revoir en streaming chez soi, sur un site dédié. La proposition date de plusieurs mois et nous espérons pouvoir bientôt mettre en place le système. Nous attendons l’accord officiel de la collégiale des PU et l’autorisation des enseignants. De nombreuses spécialités pratiquent déjà ce système à Paris, parmi lesquels la Radiologie et la Réanimation.

Plusieurs enseignements de DIU sont proposés aux internes de Cardiologie parmi lesquels le DIU d’échocardiographie qui était géré jusqu’à présent par le Pr Guéret au CHU Mondor (Créteil), l’imagerie cardiovasculaire en coupes (IRM et Scanner) co-gérée par le Pr Mousseaux à l’HEGP et le Pr Rahmouni au CHU Mondor, le DIU de Cardiologie Interventionnelle dirigé par Paris 5 (co-géré avec Créteil), le DIU de Rythmologie géré par Paris 7 (Pr Leenhardt à Bichat). Il est généralement très difficile de se libérer de son stage pour assister aux cours. La Rythmologie et la Coronarographie s’apprennent généralement pendant le post-internat. L’inscription à un DIU nécessite une inscription précoce avec CV et lettre de motivation +/- autres documents spécifiques.

La formation aux explorations est très difficile, notamment en milieu AP-HP. L’exploration la plus accessible est l’échographie cardiaque, devenue indispensable en Cardiologie. Elle n’est cependant pas systématiquement disponible pour l’interne de Cardiologie, souvent cantonné à faire sa visite en salle. L’accès aux explorations invasives comme la Coronarographie ou la Rythmologie relève du parcours du combattant, et nécessite souvent de prendre de lointains stages de périphérie où cette formation est possible (Montfermeil, Montreuil, Lagny). Certains stages parisiens y donnent accès (Cochin) et sont donc systématiquement pris par les plus vieux internes les mieux classés.

Les postes dans les cliniques privées ouverts depuis 2012 facilitent l’accès aux explorations comme l’IRM cardiaque, la Coronarographie et la Rythmologie interventionnelle. Les cliniques ouvertes aux internes de Cardiologie sont Jacques Cartier à Massy, le CCN à Saint-Denis et Ambroise Paré à Neuilly. L’augmentation progressive du nombre d’internes par promotion de Cardiologie passant d’environ 20-25 en 2008 à 45 et bientôt 50/an sur Paris a fait augmenter le nombre de postes d’interne dans tous les services, APHP et Hôpitaux Généraux (public + privé non-lucratif).

L’accès au post-internat est dorénavant très difficile, puisque la plupart des internes souhaitant obtenir un poste de CCA est obligée de faire un Master 2 sous peine d’exclusion d’éligibilité au poste, et même avec un Master 2 les places sont très chères et l’attente souvent longue. Les postes d’Assistants sont un peu plus disponibles, mais surtout lorsque l’on sort de Paris et qu’on s’éloigne en direction de la grande couronne. Cependant de plus en plus d’internes ne trouvent pas de post-internat et attendent parfois plusieurs années, en faisant des remplacements, de pouvoir obtenir un poste d’Assistant ou de CCA. Sans post-internat, l’accès au Secteur 2 n’est pas possible.

L’ARS a déclaré ne pas se sentir concernée par l’accès au post-internat des internes, puisque leur seul but est de fournir un nombre de Cardiologues formés compatible avec la démographie médicale en Île de France, et qu’un interne qui a fini son internat est un Cardiologue « formé » qui peut reprendre un cabinet. La surspécialisation souhaitée par les internes ainsi que la formation technique offerte par le post-internat n’est pas, pour l’ARS, une priorité.

Le projet de réforme actuel du 3ème cycle prévoit de modifier l’état actuel de la maquette cardiologique qui deviendrait : 2 ans de formation « générale », 2 ans de « mise en responsabilités » (travail d’Assistant avec salaire d’interne) et 1 an de surspécialisation optionnelle parmi « cardiologie interventionnelle », « rythmologie interventionnelle » et « imagerie cardiovasculaire ». Les quotas prévus sont 70% de non-surspécialisés et 30% de surspécialisés, sélectionnés par le coordonnateur qui aura toute puissance décisionnelle dans la carrière de l’interne, éventuellement influencé par les préférences de l’interne. Le rang de classement n’interviendra pas. A priori les postes de CCA et d’Assistant seront en priorité réservés aux 30% de « surspécialisés ». Il y aura donc une ségrégation au sein de la spécialité avec une Cardiologie à deux vitesses et une formation inégale des Cardiologues parisiens.

 

Liens vers les associations Nationales et Parisiennes

 www.fedecardio.com

www.escardio.org

www.e-cardiologie.com

www.caducee.net/.../selection-cardiologie.asp

www.assocardio-idf.fr

www.cardio-sfc.org

www.acc.org

www.cardiology.org

www.emedicine.medscape.com/cardiology

 

Revenir à la liste des spécialités

 

Accès Rapides
Nos Partenaires